26 mar

Inutile de truffer le compromis de clauses suspensives pour l’achat d’une maison à Rognes !

AdobeStock_163326266

Oui, acheter une maison à Rognes est stressant. Pour ne pas avoir de mauvaise surprise, on peut être tenté de multiplier les clauses suspensives dans le compromis de vente afin de se protéger, mais est-ce vraiment une bonne idée ?

Normalement, un avant-contrat comporte une, voire deux clauses suspensives. Celle que tout le monde connaît a trait au financement, c’est-à-dire à l’obtention du crédit par l’acheteur, car la plupart des acheteurs ont recours à un prêt pour acheter leur logement… Certains acheteurs, angoissés, abusent des clauses pour border le document lorsqu’ils signent avec un agent immobilier. Curieusement, lorsqu’ils signent l’avant-contrat chez le notaire, ils sont moins enclins à tout vérifier !
Le problème que pose la multiplication des clauses, c’est que, bien souvent, certaines sont absurdes, décalent la vente, voire finissent par la rendre impossible !

Faites confiance aux agents immobiliers
Vous voulez acheter la maison qui vous plaît à Rognes ? Faites marcher votre bon sens. Vérifiez tout avant de signer le compromis de vente et, lorsque vous êtes décidé, faites confiance au professionnel avec qui vous traitez. C’est son métier d’apporter du service, des conseils aux vendeurs comme aux acquéreurs. Il a de solides compétences fiscales, juridiques… Son rôle est évidemment de mener la transaction à son terme, mais son souhait, c’est de contenter les deux parties. Pour vous rassurer, proposez-lui de faire relire le compromis de vente, avant signature, par un notaire. Et vous verrez bien que celui-ci aura très peu d’observations à faire.

Avec un compromis validé par un notaire, vous serez définitivement rassuré et vous pourrez acheter cette maison à Rognes qui vous plaît les yeux fermés !

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée