27 jan

Votre agence immobilière de Lambesc revient sur la suppression de l’APL Accession !

Aide Personnalisée au Logement, Dossier APL

Le projet de loi de Finances 2018 a été adopté par l’Assemblée nationale. Parmi les mesures attendues figure la suppression, dans certains cas, de l’APL Accession, mesure annoncée par le gouvernement en octobre dernier. Vous voulez acheter un logement ? Suite au vote de l’article 52 de la loi de Finances 2018, depuis le 1er janvier, vous ne pourrez plus toucher d’APL Accession si vous achetez dans le neuf. Vous ne pourrez bénéficier dans l’ancien de cette aide personnalisée au logement accordée sous conditions de ressources aux emprunteurs que pendant deux ans, mais uniquement dans certaines zones détendues, c’est-à-dire dans des communes qui ne connaissent pas un déséquilibre important entre l’offre et la demande de logements. Motif avancé à l’automne :  » l’article porte extinction du bénéfice de l’APL pour les accédants à la propriété, le Gouvernement assignant un objectif équivalent à des instruments de politique publique plus efficients « . Votre agence immobilière de Lambesc fait le point.

Pour de nombreux professionnels de l’immobilier, c’est une mauvaise nouvelle et une fausse bonne idée pour faire des économies. Selon Vousfinancer, courtier en crédit immobilier, la suppression de cette aide va exclure du marché de nombreux emprunteurs modestes qui n’auront plus la possibilité d’acheter sans l’APL, leur taux d’endettement devenant trop important. Ils resteront donc locataires, et par conséquent bénéficiaires des APL Location, bien plus coûteuses ! La supprimer est donc bien dommage, car l’APL Accession permet, chaque année, à près de 50 000 ménages de devenir propriétaires. Elle est extrêmement efficace puisqu’elle est directement versée à la banque prêteuse par la CAF et vient donc réduire la mensualité de crédit payée par l’emprunteur, de 25 % en moyenne, mais jusqu’à 50 % dans certains cas ! Comme elle est prise en compte par les banques dans le plan de financement, elle permet donc à des ménages de décrocher un prêt. Sans elle, leur niveau d’endettement serait trop élevé pour devenir propriétaire.

En 2017, 45 % des emprunteurs financés par Vousfinancer – et même 68 % des moins de 30 ans – ont eu des revenus inférieurs à 25 000 nets annuels et étaient potentiellement éligibles aux APL. En 2017, 13% des prêts financés par le courtier donnaient droit aux APL.

O.D. / Bazikpress © Tilio & Paolo- Fotolia.com

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée